Reconfiguration de l'espace aérien - FAB

Blocs d'espace aérien fonctionnels - FAB


Belgocontrol entend jouer un rôle proactif en ce qui concerne l'obligation de réorganiser l'espace aérien en blocs d'espace aérien fonctionnels (FAB = Functional Airspace Block).

En effet, l'objectif du Ciel unique européen est de réorganiser la gestion du trafic aérien (ATM) en Europe sous la forme d'un réseau flexible, harmonisé et homogène, indépendant des frontières nationales et constitué de blocs d'espace aérien fonctionnels (FAB). Pour créer ce nouveau réseau ATM européen et obtenir plus de capacité, de sécurité et plus d'efficacité économique, les Etats membres de l'UE doivent créer ces blocs d'espace aérien fonctionnels (FAB) (règlement (CE) 551/2004 sur l'espace aérien). Les FAB doivent être basés sur les besoins opérationnels, intégrer les espaces aériens civils et militaires, sans tenir compte des frontières nationales.

FAB Europe Central: étude de faisabilité

La Belgique, l'Allemagne, le Luxembourg et les Pays–Bas, rejoints ensuite par la France et la Suisse, ont décidé de lancer, en juillet 2006, une étude de faisabilité d'un FAB dans l'espace aérien de ces pays. Ce projet impliquait les autorités civiles et militaires et les fournisseurs de services de navigation aérienne (ANSP):

  • Belgocontrol, Belgique ;
  • Direction des Services de la Navigation aérienne (DSNA), France ;
  • Deutsche Flugsicherung (DFS), Allemagne ;
  • Centre de contrôle de l'espace aérien supérieur de Maastricht (MUAC) Eurocontrol/Maastricht/Nederland ;
  • l'Administration de la Navigation Aérienne du Luxembourg, Luxembourg ;
  • Luchtverkeersleiding Nederland (LVNL), Pays-Bas ;
  • skyguide, Suisse.

Cette étude a livré ses conclusions fin juin 2008. Le rapport final a mis en évidence non seulement la faisabilité du projet mais aussi la nécessité de le concrétiser.

Le projet FAB Europe Central et l'étude de faisabilité ont démarré sur la base d'une vision commune : Mettre en place, grâce au développement conjoint d'un bloc fonctionnel (FAB) englobant l'espace aérien de ces six États, des solutions communes axées sur les performances et indépendantes des frontières nationales. L'objectif final de la constitution du FAB Europe Central est de faire de l'espace aérien de ces six Etats un continuum axé sur la sécurité, l'efficacité économique et le développement durable. Pour atteindre un tel résultat, les sept ANSP devront unifier leurs performances opérationnelles et adopter des procédures ATM permettant d'exploiter au maximum l'espace aérien au bénéfice des usagers civils et militaires.

La création d'un FAB nécessite une coopération civile-militaire renforcée et une collaboration intensive et étroite entre les ANSP impliqués. Cette collaboration peut, entre autres, se situer sur le plan de la gestion de l'espace aérien, mais aussi au niveau des systèmes techniques et de la communication. L'étude de faisabilité a dégagé des pistes pour organiser la coopération de telle sorte que les ANSP participants bénéficient tous des progrès réalisés.

Résumé des résultats de l'étude de faisabilité: Créer le FAB Europe Central

 

FABEC: nouvelle phase

Les conclusions de l'étude de faisabilité ont conduit le FABEC dans une nouvelle phase qui sera menée conjointement par les Etats et les fournisseurs de service de navigation aérienne (ANSP), du côté civil et militaire.

Déclaration d'intention des Etats et accord de coopération entre les ANSPs

Les hautes autorités civiles et militaires de Belgique, d'Allemagne, de France, du Luxembourg, des Pays-Bas et de Suisse ont signé, lors du sommet européen de l'aviation le 18 novembre 2008 à Bordeaux, une Déclaration d'intention visant à créer un bloc d'espace aérien fonctionnel appelé FABEC (Functional Airspace Block Europe Central).

Tenant compte des résultats positifs du rapport de l'étude de faisabilité, les signataires ont l'intention de finaliser conjointement un accord international, qui constitue le cadre institutionnel principal pour la construction et la mise en oeuvre du FABEC. Cet accord international devrait être signé au plus tard en 2010, et entrera en vigueur après sa ratification.

En parallèle, les services de la navigation aérienne attitrés de ces Etats ont conclu un accord qui doit servir de base aux premières et immédiates étapes de coopération.
Le but de cette initiative commune est d'établir un espace aérien entre les six Etats où la gestion du trafic aérien est organisée sans tenir compte des frontières nationales mais en fonction des besoins opérationnels.


Visitez le site web FAB Europe Central

Rapport annuel 2017  
Vidéo: L’avenir - Une stratégie en 3 axes  
FAB Europe Central   (0.72 Mb)
FABEC: Facts and Figures   (0.57 Mb)
FABEC newsletter - February 2014