Avancées dans l'avenir: A-SMGCS et CDM

Advanced Surface Movement Guidance and Control System - A-SMGCS


A-SMGCS (prononciation: asmics) signifie ‘Advanced Surface Movement Guidance and Control System'. Comme son nom l'indique, c'est une version améliorée de SMGCS.

SMGCS est l'ensemble de tous les éléments de l'aéroport qui contribuent au guidage (Guidance) et au contrôle (Control) des mouvements au sol (Surface Movement). Pour ne citer que quelques exemples parmi d'autres : les lignes peintes sur les voies de circulation, des panneaux affichant des indications pour le pilote, le radar sol, etc.

On parle d'A-SMGCS lorsque le guidage et le contrôle des avions sont assistés par une automatisation poussée, notamment dans la tour.
Cette automatisation peut évidemment prendre différentes formes ; chaque aéroport peut choisir celle qu'il met en application. Cependant, l'OACI a essayé de créer un cadre de référence pour orienter et rationaliser ces développements. ‘A-SMGCS' est l'acronyme imaginé par l'OACI pour désigner ce concept.

On distingue dans A-SMGCS les fonctions de base suivantes. Un A-SMGCS idéal intègre parfaitement toutes ces fonctions et en assure également la cohérence.

  • Surveillance - Image en temps réel des mouvements au sol et identification de ces mouvements affichés sur un écran grâce aux données des radars.
  • Control -Module dédié aux systèmes d'alerte automatique qui préviennent le contrôleur de l'occurrence d'une situation potentiellement dangereuse. Exemples types : runway incursion monitoring, collision avoidance.
  • Guidance - Assistance automatisée du pilote. Le guidage peut se faire par un lien radio data et un cockpit display. Une autre application de ce module est le switching approprié du balisage des voies de circulation (follow-the-greens).
  • Routing - C'est le support automatisé lors du choix d'une voie de circulation au sol pour chaque avion.

Le but de l'A-SMGCS est de créer un cadre ouvert et modulaire dans lequel des modules complémentaires de différents fabricants peuvent fonctionner ensemble au sein d'un système intégré et cohérent.

Belgocontrol développe en permanence un système, l'AMS, qui déploie progressivement les fonctions de l'A-SMGCS. Belgocontrol occupe le peloton de tête dans l'intégration de ces concepts sur laquelle se construit le contrôle aérien futur. Cette position, Belgocontrol la doit aux qualités de ses collaborateurs et aux investissements technologiques qu'elle a consentis :

  • les développements de l'Airport Movement System, AMS.
  • Quatre radars sol pour l'aéroport de Bruxelles National. La surveillance est encore affinée par le système de multilatération.

Collaborative Decision Making - CDM

Adopté par la Conférence européenne sur l'Aviation civile (ECAC), le concept de ‘Collaborative Decision Making' est développé par Eurocontrol.

Le CDM vise à améliorer les flux de trafic aérien et la gestion de la capacité (ATFCM) aux aéroports en réduisant les retards, en affinant la ponctualité des différents intervenants et en optimisant l'utilisation des ressources.

Le CDM permet à un intervenant, par un échange d'information, de prendre les bonnes décisions en collaboration avec ses partenaires : exploitants d'aéroport, compagnies aériennes, handlers, contrôle aérien, CFMU (Eurocontrol).

Brussels Airport était un des premiers aéroports à avoir participé aux tests du CDM effectués en 2001 lors du lancement du projet par Eurocontrol.

Vidéo: Le centre et les tours de contrôle - Un développement permanent  
La tour de contrôle de Bruxelles National - Pour une sécurité optimale du trafic aérien   (0.65 Mb)
Rapport annuel 2017